La Chaleur :

 

Entends-tu le vent ?

Ce vent doux qui dit à la nuit :

"le jardin est vivant"

C'est l'été qui appelle à mordre ses fruits

Les moustiques volent, ils flottent et ils dansent

Les boutons de roses lèvent la tête en cadence

Les oiseaux de nuit et les loups manigancent

Et la chaleur s'introduit en silence

Les vieux arbres sont en transe

Et tous les cris de la nature invitent à l'indécence

Sens-tu les ténèbres, le sang chaud qui monte à la tête ?

Les feux follets célèbrent le ciel noir et lourd qui éclate en tempête

Les moustiques volent, ils flottent et ils dansent

Les boutons de roses lèvent la tête en cadence

Les oiseaux de nuit et les loups manigancent

Et la chaleur s'introduit en silence

Les vieux arbres sont en transe

Et tous les cris de la nature invitent à l'indécence...